Les 6 étapes clefs pour reprendre une entreprise

La reprise ne s'improvise pas ! On vous résume les principales étapes, pour y voir clair et mieux comprendre comment reprendre 💪

Ecrit par Marie-Laure Blasquez, 20 mai 2021 00:00

Les 6 étapes clefs pour reprendre une entreprise

1. Je me prépare

Il faut préparer sa reprise, mais aussi..se préparer soi-même !

On ne le dira jamais assez, entreprendre ne se fait pas sur un coup de tête puisque cette décision pourra changer considérablement votre vie !

Prenez le temps de faire le point :

  • Etes-vous prêt à vous investir autant dans un projet ? (être chef d'entreprise n'est pas de tout repos )
  • Est-ce que vous traversez seulement une période difficile au travail ce qui vous donne envie de changer, ou voulez-vous vraiment franchir une nouvelle étape ?
  • Vous sentez-vous capable de prendre la responsabilité d’une entreprise ? Avez-vous besoin d’un ou d’une associé(e ) complémentaire ?
  • Se sentir soutenu, c’est crucial, touchez-en un mot à votre moitié ou à votre entourage 💖

  • 2. Je cible ma recherche

    Il y en a pour qui la reprise fonctionnera au coup de cœur, mais en général vous gagnerez du temps à savoir ce que vous recherchez.

    Les questions essentielles

    • Ciblez-vous une zone géographique particulière ?

    • Un secteur privilégié qui vous donnerait envie de vous lever le matin ?


    • Préférez-vous une entreprise digitale ou un commerce physique ?


    • Réfléchissez à votre réseau & expérience et cela vous aidera peut-être à savoir dans quel domaine vous pourrez vraiment faire une différence.

    • Quels sont vos points forts et vos points faibles ? Qu'est-ce qui pourrait vous aider pour que vous vous focalisiez sur votre valeur ajoutée ?

    • Regardez ensuite vos finances : savez-vous de quel apport vous disposez ? pourriez-vous négocier une rupture conventionnelle pour une création d’entreprise afin de vous aider dans les débuts ? Selon le niveau de développement de l’entreprise que vous allez reprendre, vous pourrez plus ou moins vous rémunérer?

      👉 Plus une entreprise est en amont de son développement moins elle vous coûtera cher et plus vous aurez un levier de développement conséquent. Par contre les 2 premières années peuvent s’avérer compliquées côté rémunération. Sachez néanmoins qu’il existe de nombreuses aides à la reprise d’entreprise pour vous soutenir. Prenez le temps de vous renseigner !

    Selon ces réponses, vous pourrez donc commencer à comprendre quel type d'entreprise est fait pour vous.


    Les différents stades de développement d'une entreprise

    Vous avez 3 possibilités :

    • Reprendre une société montante : La société en est à ses débuts, mais laisse entrevoir des signes encourageants de croissance.
    • Une société qui a fait ses preuves : Le risque est réduit, la société a un historique solide et une bonne récurrence.
    • Une société en difficulté : La société est dans une situation critique, avant ou après la déclaration de cessation de paiement.

    Le choix va dépendre de votre aversion au risque : une société encore à ses débuts ou une société en difficultés va être beaucoup moins chère et offrir des perspectives de croissances importantes. Néanmoins, il faut accepter qu'il existe un risque que vous n'y arriviez pas.

    A contrario, une société en excellente santé et en croissance va être plus confortable, mais aussi beaucoup plus chère. Notons tout de même que les banquiers seront ravis de financer ce type de reprise.

    3. Je me renseigne concrètement sur ce qu’implique une reprise

    Pour reprendre quelque chose il va bien falloir comprendre de quoi on parle. Heureusement, on vous facilite les choses sur storybee puisqu’on va privilégier la cession d’actifs. Et que la cession d'actifs, c'est ce qu'il y a de plus simple ! ✨

    En quoi c’est une bonne nouvelle ? Au lieu de reprendre l’entreprise en entier, vous allez choisir ce que vous allez reprendre. Pas de risque qu’on vous refile discrètement un poids mort ou des clients mécontents qui se retourneront contre votre entreprise – vous pouvez être beaucoup plus serein.

    Concrètement, vous allez acheter tout ce qui « fait » l’entreprise et dont vous voulez : sa marque, son logo, son site internet s’il y en a un, ses supports marketing (publicités, plaquettes de démarchage, base photos…), ses stocks potentiellement, ses machines si besoin, son équipe, ses fichiers clients, fichiers fournisseurs, son bail …

    C’est clair, vous savez de quoi on parle, ce que vous achetez et pouvez avoir un avis critique.

    A noter qu’il existe plusieurs formes juridiques pour acquérir ces actifs – dans tous les cas nos avocats géreront cette partie (ou votre avocat si vous le souhaitez).

    Le fait d’acheter des biens veut dire que vous allez acheter des parties de l’entreprise, et donc il va bien falloir les « mettre » quelque part. En d’autres termes : il va vous falloir une entreprise bien à vous.

    Il existe plusieurs cas qui font qu'il est plus opportun de la créer avant ou après la reprise :

    • Sous 23 000€ de valeur d'entreprise, qu’importe si votre société est créée après le rachat. Au moment où vous créez votre entreprise, vous pouvez indiquer que vous apportez ces biens et ils seront comptabilisés comme votre apport (en capital social).

    • Au-dessus de 23 000€ on (l’administration) risque de vous obliger à passer par un commissaire aux apports qui devra valider que la valeur de votre achat est juste. Cette étape peut coûter un peu cher, la recommandation est donc souvent d’avoir créé sa société avant le rachat puis d’acheter directement avec la société.

    • Il est bien entendu possible d’exercer votre activité avec une micro-entreprise, auquel cas le rachat sera à votre nom . Il n’y a pas vraiment de sujet de capital social dans ce cas. Néanmoins si votre entreprise grossit, il faudra créer une autre structure à cause des seuils de chiffre d'affaires.

    4. Une fois qu’une entreprise m’intéresse, je discute avec des entrepreneurs

    Là, à vous de jouer !

    On peut vous faciliter le travail en faisant une veille sur-mesure (plus d’informations ici ).

    2 points importants :

    • La négociation : Un achat entre particuliers peut se négocier. Si le cédant cherche la reconnaissance de plusieurs années de travail effectué par le prix de vente, vous, de votre côté, vous vous attacherez à vous assurer de l’intérêt économique de l’entreprise et de ses capacités de développement potentiel. Il y a donc parfois de petits décalages.
      Attention tout de même, vous avez en face de vous des entrepreneurs qui ont tout donné pour leur entreprise, restez raisonnable & ne rabaissez pas à tout prix un prix qui est déjà intéressant pour le plaisir de la négociation. L’objectif ici est d’aboutir à une situation gagnant-gagnant.
    • La confidentialité : vous avez le droit de vouloir en savoir plus sur ce que vous souhaitez acheter. Néanmoins, le cédant est dans son droit de vous demander de signer :
      • un accord de confidentialité (vous ne pourrez pas révéler à autrui ce que vous savez ou utiliser ces renseignements à des fins personnelles ou professionnelles, ou vous approprier ce qu'il vous a dit)
      • et/ou une lettre d’intention (l’équivalent d’un compromis de vente en immobilier – ce qui permet au cédant d'être sûr que vous êtes vraiment sérieux dans votre démarche).

    Plus d'informations ici pour savoir comment gérer la confidentialité lors d'une vente.


    5. J’ai trouvé mon coup de cœur : la transmission en elle-même


    Volet juridique

    Pour cette partie, on vous met en contact avec un avocat qui prend en charge toutes les démarches (entre 0,5K€ et 3K€ de frais d’avocats si vous passez par un de nos partenaires). En général c’est l’acquéreur qui supporte les honoraires d’avocat et autres frais de cession. Ce budget est donc à prendre en compte de votre côté.


    Volet financier

    Vous avez besoin de financement ? Parlez-en le plus en amont possible à votre banquier & parlez-nous-en, nous pourrons vous mettre en contact avec des acteurs qui ont l’habitude de ce genre de transactions et qui pourront vous conseiller ! Rien de pire que d’arriver à la signature et de vous rendre compte que vous n’aurez pas les fonds …


    6. Réussir ma reprise


    Ce n’est pas la fin, mais le début d’une nouvelle étape : votre vie d’entrepreneur ou entrepreneuse.
    Prenez le temps d’écouter l’entrepreneur qui cède, il ne saura pas forcément vous dire exactement ce qu’il faut faire, mais aura une bonne idée des erreurs à ne pas commettre une seconde fois donc ne vous privez pas de cet échange, qui est pour nous une ressource & un plus incroyable pour vos premiers pas !

    On vous a classé ici toute une liste d’articles que nous avons nous-mêmes trouvés hyper utiles au moment de nous lancer . En espérant qu’elle vous soit aussi utile qu’à nous !



    🐱‍🏍 Prêt ? Voir nos annonces 🐱‍🏍


    Crédits photos :
    Alice Donovan Rouse
    João Ferreira

    Besoin de renseignements ?

    Vous pouvez nous contacter au 06 98 49 74 79, ou entrer votre nom et numéro ci-dessous pour qu'on vous rappelle :