6 conseils pour réussir l’achat de son premier business en ligne

La première reprise d'entreprise est la plus dure ! Comment faire ? Par où commencer ? Ce sont des questions que l'on me pose tous les jours ! Je suis spécialisée dans l'achat/revente d'entreprises digitales (logiciels, ecommerce, ..) donc nos conseils seront forcément accès sur ce point. On essaie de regrouper un maximum d'expérience terrain mais aussi de retours de repreneurs. En espérant que ça vous aide !

Ecrit par Marie-Laure Blasquez, 1 décembre 2021

#reprise
6 conseils pour réussir l’achat de son premier business en ligne

Sommaire :

Conseil #1 : définissez en amont vos critères de recherche

Avant de vous lancer, il faut répondre aux 3 questions : quand, quoi, pourquoi.

Quand : à quel horizon visez-vous votre reprise

Pourquoi : que recherchez-vous ? Si vous cherchez de la flexibilité, vous allez forcément plus vous orienter vers une entreprise qui n’a pas besoin d’être gérée à temps plein voire sans employés etc. Bref, faîtes le point sur ce que vous cherchez à faire, ce sera d’une grande aide pour préciser le type de business recherché.

Quoi : beaucoup de repreneurs nous disent qu’ils passent beaucoup de temps à étudier des dossiers… et donc qu’ils ne peuvent pas être réactifs.

Grossière erreur ! Tout comme lors d’un achat immobilier, un achat d’entreprise ou site va demander beaucoup de réactivité. On ne s’éparpille donc pas. Plus facile à dire qu’à faire je sais, mais je vous assure que passer du temps en amont pour va vous faire gagner du temps et de belles opportunités grâce à une plus grande réactivité.

« ne vous éparpillez pas, ciblez précisément votre recherche pour gagner en réactivité ! »

Comment faire ? Cette liste de questions vous aidera à entamer une réflexion de fonds :

  1. Est-ce que je veux avoir des salariés ? Est-ce que je veux faire de l’opérationnel ou du management ?
  2. Est-ce que je veux un « side-business » / un complément de revenus ou un travail à temps plein ?
  3. Combien d’heures est-ce que je veux passer à la gestion de ce business ?
  4. Est-ce que je veux une entreprise implantée géographiquement dans un endroit spécifique ? ou entièrement gérable à distance ?
  5. Est-ce qu’il y a un secteurqui m’attire particulièrement ?
  6. Quel business model me conviendrait le mieux (abonnement, vente de produits, vente de services, publicités, etc.) ?
  7. Est-ce que j’ai certain critères écologiques ou autres ? (produits locaux au maximum, produits ayant une durée de vie prolongée, etc.)
  8. Est-ce que je veux reprendre une société en bonne santé ou en difficulté ?
  9. Est-ce que je veux reprendre un business pour le maintenir ou avec un objectif de croissance forte ?
  10. Est-ce que je veux avoir recours à une agence de développement ou alors utiliser une solution standard (CMS type prestashop, shopify, ..) pour être autonome un maximum ? SI oui, ai-je une préférence parmi ces solutions ?

🖐 Notre avis au passage : s’il s’agit de votre premier site internet, préférez la reprise d’un site en bonne santé pour vous exercer.

Conseil #2 : Validez (sans sous-estimer !) votre capacité d’achat

En général, une reprise d’entreprise est finançable à 70% par un emprunt bancaire !

Calcul : Votre apport x 100% / 30% = Valeur d’entreprise envisagée

Exemple : Si vous disposez de 20 000€ vous devriez pouvoir acheter une entreprise de 20 000*100%/30% = environ 67 000€

Les banques sont un peu plus frileuses avec des business en ligne, assurez-vous qu’il y ait bien un expert-comptable qui suit l’entreprise pour avoir a minima des données complètes. En effet, beaucoup de sites sont opérés via une microentreprise, et donc souvent sans recours à un expert-comptable. C’est beaucoup plus difficile dans ce cas de chercher un financement. Dans tous les cas, parlez-en avec votre banquier pour confirmer votre capacité d’emprunt.

💡 A savoir : il existe aussi de de nombreuses solutions pour racheter une entreprise sans apport ou avec très peu d’apport ! Plusieurs de nos clients l’ont fait avec brio. Je vous recommande d’étudier les différentes solutions de financement sans apport qui existent.

Astuce (pour ceux qui peuvent) : comme pour un achat immobilier, si vous avez la capacité d’acheter cash, vous aurez sûrement l’avantage vis-à-vis d’autres repreneurs positionnés sur le même dossier. S’il s’agit d’une excellente opportunités, préférez une offre cash (si vous le pouvez bien sûr)

Conseil #3 : Faites connaître votre souhait de reprendre un site

Il existe de très nombreuses plateformes pour rechercher des sites à vendre. Au départ on se dit que ce sera plutôt facile de trouver. Et pourtant il faut bien avoir en tête qu’environ 70% du marché (des ventes) se fait en dehors des annonces !

En tant qu’intermédiaire, nous commençons naturellement par contacter les repreneurs que nous connaissons lorsque de nouvelles offres arrivent. Avant même de poster les annonces. Vous y gagnez beaucoup à vous faire connaître vis-à-vis des intermédiaires clefs comme Storybee, pour être sûrs d’être dans les premiers avertis.

Nous avons développé un outil spécifique, que l’on appelle « Activ’Search » et qui vous permet d’être alerté en premier. C’est totalement gratuit, n’hésitez pas à renseigner votre recherche !

Et bien sûr, parlez-en aussi autour de vous ! Ne jamais sous-estimer la force de son réseau 😊

Conseil #4 : Auditez en détail le site que vous allez reprendre

On y vient. C’est un conseil assez évident, mais pourtant tellement crucial : vérifiez ce que vous allez acheter. Et surtout, vérifiez TOUT.

Si vous avez besoin d’aide pour auditer le site, aucun souci on pourra vous aider. Mais ne passez surtout pas à côté de cette étape.

Le gros avantage de passer par un intermédiaire comme nous ce sera évidemment que nous passons au crible les e-business que nous accompagnons avec plus de 120 points de contrôle.

J’aime bien citer l’anecdote d’une youtubeuse qui est passée par une plateforme d’annonces (sans intermédiaire, il s’agit de Flippa] pour acheter un site. Eeeet il se trouve qu’elle a découvert après le rachat qu’aucun des produits en ligne n’était disponible sur auprès des fournisseurs. Ça semble assez incroyable, et pourtant.. soyez vigilants ! Pour être serein on va donc revoir en détail tous les points critiques pour justement ne pas se retrouver comme elle.

Et en cadeau, on vous a compilé un questionnaire avec 50 questions incontournables à poser à un cédant pour vous aider pour vos premiers entretiens !


50 questions

Conseil #5 : Assurez-vous d’avoir un contrat de rachat solide

A ce stade, vous avez trouvé la perle rare et décidé de vous lancer dans l’aventure.

Pour ne pas perdre d’argent vous voulez être sûr :

  • D’obtenir le titre de propriété du business et de tout ce qu’il contient
  • De pouvoir attaquer le cédant en justice s’il vous a délibérément arnaqué

On va donc sécuriser la transaction avec un contrat de rachat . Un contrat solide qui va vous protéger au maximum. Avoir recours à des avocats n’est pas obligatoire, mais on vous le conseille passé un certain montant.

Chez Storybee, nous avons négocié des réductions pour nos clients pour qu’ils puissent être accompagnés par des experts qui ont l’habitude de ce type de transaction. Et bien entendu on les accompagne dans cette démarche !

Essentiel à savoir : il existe plusieurs modes de cessions de site : actif, fonds de commerce ou société !

Au sein du contrat il y aura systématiquement plusieurs points à inscrire :

  • La valorisation du site internet / le prix de cession évidemment
  • L’objet exact de la vente (site, clientèle, stocks, etc..)
  • Le délai de la reprise
  • La forme juridique de la cession
  • Le mode de financement et s’il s’agit d’une condition suspensive
  • L’existence ou non d’autres conditions suspensives
  • La durée de la passation
  • La possibilité ou non de se rétracter
  • Le montant de la garantie de passifs s’il y en a une

Concrètement l’offre se fera sous forme de promesse d’achat et sera ensuite officialisée sous la forme d’un contrat de cession. Ce fonctionnement est très proche de celui d’un rachat immobilier !

De même, il y a en général 3 mois entre les deux s’il y a une demande de prêt bancaire à réaliser.

Aller plus-loin :

Conseil #6 : Après une reprise, attendez avant d’agir

Ne soyez pas trop pressés. S’il y a bien un sujet où absolument TOUS les intermédiaires de tous types de secteurs sont d’accord c’est celui-là : lorsque vous reprenez un business, soyez patient et apprenez parfaitement comment fonctionne le site.

Même si vous avez hâte de tout changer, attendez au moins 1 mois afin d’avoir un peu de recul et commencer à bien comprendre :

  • Qui est votre cible
  • Quel est le problème le plus urgent à résoudre (on arrive parfois avec des idées concernant le design par exemple, alors qu’en fait on se rend compte que d’autres sujets sont urgents pour améliorer les ventes comme la mise en place de publicité google etc.)

Nombre de reprises échouent parce que le repreneur, trop pressé a voulu tout changer beaucoup trop vite.

Conclusion

Vous avez désormais toutes les clefs pour commencer votre projet de reprise.

Déjà Prêt ? jetez un œil à nos annonces ou à activez votre alerte pour être prévenu dès qu’une nouvelle opportunité se présente !


expert vente de site internet
Crédits photos :
Andrew Neel
Découvrez nos derniers articles

Besoin de renseignements ?

Vous pouvez nous contacter au 06 98 49 74 79, ou entrer votre nom et numéro ci-dessous pour qu'on vous rappelle :